Faire un bébé à trois d'ici deux ans

D'après les chercheurs, dans environ deux ans, il sera possible de concevoir un enfant ayant trois parents biologiques, si le gouvernement britannique l'autorise.

Un rapport scientifique déposé à la Human Fertilisation and Embryology Authority (haute autorité chargée de la régulation des recherches d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie) explique que cette FIV nouvelle génération permettrait de prévenir les  mitochondropathies, grâce aux ovules de deux femmes et au sperme d'un homme.

DCL

DCL

Les mitochondopathies  affectent environ un nouveau-né sur 6500 et se transmettent par la mère.  En alliant la mitochondrie d'un donneur sain avec le noyeau de l'ovule maternel, les scientifiques pensent que cette méthode permettrait d'implanter un embryon sain dans l'utérus de la mère.

“ Le don de mitochondrie permettrait aux femmes porteuses de mitochondropathies graves de concevoir  sans transmettre ces trouble génétiques dévastateurs à leur enfant” explique un porte-parole.

Les mitochondries contenant de l'ADN, les enfants nés grâce à cette méthode hériteraient donc du matériel génétique de trois parents.

Ce compte rendu a été commandé par le gouvernement britannique et suggère l'augmentation du nombre d'essais cliniques détaillés, afin de garantir aux futures générations la sécurité de cette intervention.

“Ces techniques sont elles sans danger ? Difficile de se prononcer tant qu'on ne les aura pas expérimentées sur des êtres humains”, explique le président du comité scientifique Andy Greenfield à la BBC. “On ne pourra pas dire si ces techniques sont sans risques tant qu'aucun bébé déclaré sain ne sera né.  Toutes ces questions ont été soulevées à l'époque des premières FIV”.

DCL