d

Les souvenirs sont bien souvent liés à nos émotions, sachant que ces impressions peuvent évoluer au gré de nouvelles expériences et au fil du temps. En utilisant la lumière, des scientifiques ont rendu possible la manipulation de neurones chez les souris, transformant ainsi leurs mauvais souvenirs en bon souvenirs.

Les souvenirs sont encodés au sein d’un groupe de neurones qui fonctionnent ensemble ou selon un schéma bien particulier, même si l’on suppose que les neurones localisés dans différentes aires cérébrales vont inscrire différents aspects de la réminiscence d’un événement particulier. Par exemple, le lieu où un événement s’est produit et l’émotion correspondante peuvent être stockés dans des zones différentes.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs se sont demandé s’il était possible d’isoler et de modifier un seul élément d’un souvenir, en l’occurrence, l’émotion qui en découle. Ils ont délivré à des souris mâles des décharges électriques douloureuses, créant ainsi des souvenirs effrayants, puis ont placé d’autres souris mâles en compagnie de souris femelles, dans le but de leur laisser un souvenir agréable.

Plus tard, les scientifiques ont pu contrôler leur activité neuronale avec de la lumière, à l’aide d’une méthode appelée optogénétique, et ont fait resurgir les mauvais souvenirs aux souris, à chaque fois que ces dernières se déplaçaient vers un coin de leur cage. Par conséquent, les rongeurs avaient tendance à fuir le coin en question. À l’inverse, ils se sont servis des bons souvenirs chez les souris qui avaient vécu des moments plaisants, afin de les attirer vers l’un des coins de leur cage.

d
d

La dernière étape consistait à permuter les associations entre les lieux et les émotions. Cette fois, les chercheurs ont seulement évoqué « l’endroit » source de souvenirs angoissants tout en permettant aux souris d’interagir avec les femelles et les rongeurs n’eurent donc plus peur de ce coin de la cage.

La revue Nature explique que les chercheurs ont aussi expérimenté le cas contraire, en transformant de bons souvenirs en mauvais souvenirs.

 Les souvenirs, nous le savons bien, peuvent changer légèrement ou totalement à chaque fois que nous y repensons lors d’une nouvelle expérience.